mai 10, 2023
Causes de l'hyperpigmentation

Les causes courantes de l’hyperpigmentation cutanée

L’hyperpigmentation cutanée est un trouble dermatologique fréquent qui se caractérise par des zones cutanées plus foncées que la couleur normale de la peau. Cette affection peut être due à une variété de facteurs, tels que l’exposition au soleil, les hormones, certains médicaments ou certaines maladies. Dans certains cas, les mélanocytes, ces cellules qui produisent la mélanine, le pigment qui donne sa couleur à la peau, peuvent être stimulés et produisent alors un excès de mélanine, générant ainsi une pigmentation excessive. Afin de prévenir et de réguler l’apparition de tâches pigmentaires, il est essentiel d’en comprendre les causes les plus fréquentes.

L’hyperpigmentation cutanée et l’exposition au soleil

L’exposition au soleil est l’une des causes les plus courantes de la pigmentation cutanée excessive. Lorsque la peau est exposée au soleil, les mélanocytes produisent de la mélanine, un pigment de couleur brune qui a la faculté de protéger les cellules de la peau contre les rayons UV nocifs. L’exposition excessive au soleil amplifie la production de mélanine par les mélanocytes, ce qui entraîne une concentration anormalement élevée de mélanine dans la peau, et donc une pigmentation cutanée excessive.

Il existe deux types de rayons UV, UVA et UVB, qui peuvent causer des dommages à la peau. Les rayons UVA sont les plus courants et peuvent pénétrer profondément la couche cutanée, causant des dommages à long terme, tels que le vieillissement prématuré et le cancer de la peau. Les rayons UVB sont responsables des coups de soleil et peuvent également contribuer au développement du cancer.

Les personnes à la peau plus foncée sont moins sensibles aux dommages causés par le soleil, car leur peau contient plus de mélanine que les personnes à la peau plus claire. Néanmoins, cela ne signifie pas qu’ils sont totalement protégés contre les dommages causés par le soleil. Toute personne peut développer une pigmentation cutanée excessive si elle est exposée au soleil de manière trop intense ou si elle ne prend pas les précautions nécessaires pour se protéger contre les rayons UV.

Les processus hormonaux

Les hormones peuvent aussi jouer un rôle important dans le développement de la pigmentation cutanée excessive. La mélanine est régulée par l’hormone mélanotrope (ou MSH pour « melanocyte-stimulating hormone », en anglais), qui est produite dans l’hypophyse et agit sur les mélanocytes de la peau. Des niveaux élevés de cette hormone peuvent entraîner une production excessive de mélanine, conduisant à l’hyperpigmentation.

Les hormones féminines, telles que les œstrogènes, peuvent également affecter la pigmentation de la peau. Pendant la grossesse, par exemple, les niveaux d’œstrogènes augmentent, ce qui peut entraîner l’apparition d’un masque de grossesse ou de taches de rousseur. De même, la prise de contraceptifs oraux peut augmenter les niveaux d’œstrogènes et entraîner une coloration plus importante de la peau.

Les hormones thyroïdiennes peuvent aussi affecter la pigmentation de la peau. Des niveaux élevés de thyroxine peuvent entraîner une production excessive de mélanine, conduisant à une pigmentation cutanée excessive. À l’inverse, des niveaux bas de thyroxine peuvent être associés à une faible production de mélanine (hypopigmentation).

Enfin, les hormones de stress, telles que le cortisol, peuvent par ailleurs affecter la pigmentation de la peau. Des niveaux élevés de cortisol peuvent entraîner une augmentation de la production de mélanine, conduisant à une coloration excessive. Cela peut être observé chez les personnes souffrant de stress chronique ou de troubles anxieux.

Les médicaments et les maladies

Les médicaments et les maladies sont deux autres facteurs majeurs qui peuvent causer de l’hyperpigmentation cutanée. Certains médicaments, tels que les antibiotiques, les antipsychotiques, les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), les antihypertenseurs, les antidiabétiques, les contraceptifs oraux, les hormones de substitution et les produits chimiques topiques, peuvent tous contribuer à une pigmentation cutanée excessive.

Les antibiotiques, par exemple, peuvent provoquer une photosensibilité accrue de la peau, ce qui peut entraîner une pigmentation excessive lors de l’exposition au soleil. Les AINS, en revanche, peuvent entraîner une pigmentation irrégulière de la peau, en particulier dans les zones exposées à la lumière du soleil. Les contraceptifs oraux et les hormones de substitution peuvent également entraîner des changements hormonaux qui peuvent provoquer une pigmentation trop importante.

En ce qui concerne les maladies, certaines affections médicales peuvent ainsi causer une pigmentation excessive de la peau. L’une des maladies les plus courantes est le mélasma, qui se caractérise par des taches brunes sur le visage, généralement chez les femmes enceintes ou les femmes qui prennent des contraceptifs oraux. Le Vitiligo est une autre affection qui peut causer une perte de pigmentation de la peau, tandis que l’Acanthose Nigricans peut provoquer une hyperpigmentation dans les plis de la peau.

Loading Locator Software...

Let's Keep in Touch

Get special offers, new product sneak peeks, tips & more.
SIGN UP
Close